Voir toutes les articles
6 Juillet 2021

Obligations Relance, l’opportunité d’investir pour demain

Le plan de Relance à destination des entreprises ne comprend pas seulement les Prêts Participatifs Relance (voir par ailleurs), mais également une partie Obligations Relance.

Sur les 20 milliards à destination des PME et ETI françaises, 5 à 6 milliards seront consacrés aux Obligations Relance. Les obligations relance ne sont pas des obligations convertibles et n’ont donc aucun impact sur la structure capitalistique d’une entreprise. La maturité de ces OR est de 8 ans, et le principal avantage de ce produit est le remboursement in-fine, qui intervient donc au bout de 8 ans et qui permet de laisser des marges de manœuvre financières à long terme. Ces OR ont un coût qui est également 3 fois inférieur à celui d’une émission d’obligations classique.

A l’instar des PPR, les OR sont un produit de dette de haut de bilan, qui renforce la solvabilité des entreprises puisque considérés comme des quasi fonds propres au sens du code monétaire et financier. Ainsi, et dans la lignée de l’état d’esprit de ce plan de relance, l’objectif est de donner du temps aux entreprises pour investir et repartir de l’avant.

Nous sommes en effet passés de la doctrine du « quoi qu’il en coute » à « quand cela vaut le coup ». Le nombre de bénéficiaires de ce mécanisme d’OR est d’environ 2.500 entreprises (contre 10.000 pour les PPR et plus de 670.000 pour le PGE) ce qui montre la grande sélectivité de ce programme. Une sélectivité renforcée par le fait que les bénéficiaires des OR doivent justifier d’une notation de crédit minimale de BB-.