Voir toutes les articles
16 Mai 2021

Le facteur humain, la clé de la notation de crédit

Une notation de crédit est définie comme une évaluation de la capacité d’une organisation à faire face à ses obligations de paiement, réalisée par des analystes expérimentés à l’aide d’une méthodologie éprouvée. Le facteur humain est donc essentiel dans l’émission d’une notation de crédit, par opposition aux « scoring » qui sont effectués automatiquement et qui sont parfois appelés “notations” à des fins commerciales.

Les analystes des agences de notation étudient les facteurs qualitatifs et quantitatifs impliqués dans la qualité de crédit d’une entreprise jusqu’à ce qu’ils aient une compréhension approfondie de son histoire et de ses projections. Une fois leur analyse effectuée et supervisée, ils émettent leur avis sur une échelle alphabétique reconnue par tous les acteurs du marché financier. Ils suivent ensuite la situation des entreprises afin de pouvoir modifier leur notation si nécessaire.

Les scoring, quant à eux, sont basés sur des algorithmes complexes qui sélectionnent, collectent et classent des informations brutes. Ils fournissent un score instantané et fixe de la capacité de paiement d’une entreprise et, bien qu’ils soient valables pour évaluer le risque d’une transaction donnée, ils ne sont pas cohérents dans le temps.

En Europe, seules les agences de notation enregistrées et supervisées par l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) peuvent émettre des notations.