Voir toutes les articles
22 Novembre 2021

La notation de crédit devient le critère d’accès aux financements publics en Europe

La notation de crédit s’impose comme critère d’éligibilité pour les PME et ETI qui souhaitent accéder aux financements publics en Europe. Divers organismes publics européens, nationaux et régionaux, confient aux agences de notation de crédit, la tâche d’évaluer les PME et ETI qui sollicitent leur soutien, pour s’assurer que les ressources publiques soient allouées à des entreprises réellement viables, capables de rembourser les montants fournis.

Dans de nombreux cas, la notation de crédit sert de passerelle entre les investisseurs, qui fournissent des capitaux privés par le biais d’instruments hybrides de partenariat public-privé, et les PME qui ont besoin de financement. Les investisseurs trouvent ainsi de nouvelles niches pour investir leurs ressources (à ce jour, plus de 95 % de leurs investissements sont concentrés dans les obligations d’État, les grandes entreprises et les matières premières). Les PME et ETI, quant à elles, trouvent des financements alternatifs au financement bancaire traditionnel pour leurs projets futurs, précisément au moment où le financement bancaire à long terme commence à s’essouffler.

Un exemple en est le Fonds de garantie paneuropéen _ EGF _, proposé par le Groupe Banque européenne d’investissement, qui exige que l’entreprise ait une notation externe officielle de B- ou plus pour offrir ses garanties.

En Espagne, l’agence publique COFIDES utilise la notation de crédit d’INBONIS comme premier filtre pour les PME et ETI cherchant à accéder au Fonds de recapitalisation des entreprises touchées par le COVID 19. Toujours en Espagne, SEPIDES peut demander la présentation d’une notation de crédit émise par une agence de notation, aux PME, pour les aides comprises entre 5 et 10 millions du Fonds de Soutien à l’Investissement Industriel Productif _ FAIIP_, et l’exige pour les montants supérieurs à 10 millions d’euros. Au niveau régional, l’Institut Valencien des Finances _ IVF _ demande la notation de crédit dans son programme de Prêts Participatifs.

En France, le Plan Relance, qui comprend des Prêts Participatifs et des Obligations Relance, exige que les entreprises aient une notation de crédit d’au moins BB- émise par une agence de notation, ou sa notation équivalente par la Banque de France (5+). En outre, plusieurs régions françaises préparent des programmes similaires.

La normalisation de l’utilisation des notations de crédit ouvre de nouvelles possibilités de financement pour les PME et ETI, car elle facilite non seulement l’accès aux financements publics, mais leur permet également de lever des capitaux privés pour financer leurs projets de croissance, comme c’est le cas aux États-Unis. En Europe, seuls 20% des financements à long terme proviennent du capital-investissement, alors qu’aux États-Unis, ce pourcentage atteint 80% (d’où le nom du blog de20a80).

INBONIS démocratise la notation de crédit en mettant sur le marché des notations de crédit à des prix et à des conditions adaptées aux PME et ETI. Sa mission est de donner aux PME et ETI les mêmes possibilités de financement qu’aux grandes entreprises grâce à la notation de crédit, afin qu’elles puissent continuer à investir et à créer de la richesse et des emplois.

Pour demander une notation de crédit pour votre entreprise, veuillez contacter INBONIS ici.

En savoir plus sur la méthodologie de notation d’INBONIS.

Lire les témoignages des chefs d’entreprises ayant sollicité une notation de crédit.